COIFFURE & PATRIMOINE, LE CHIGNON BAS REVISITÉ

0
441

Respecter et réinventer le Patrimoine avec les techniques modernes de coiffure, tel est le défi que se sont lancés les coiffeurs des Salons Amazones à Tana. Ils s’inspirent d’une coiffure traditionnelle malgache pour créer de nouveaux looks modernes et esthétiques.

La coiffure a toujours constitué un élément central dans l’esthétique malgache, elle est considérée comme une parure en soit, au même titre qu’un bijou ou qu’une étoffe. Signe de reconnaissance ethnique, marqueur de différence entre les tranches d’âge, entre les jeunes filles et les femmes, la coiffure est un élément autant artistique qu’identitaire. Le modèle de coiffure permet d’identifier une nouvelle mariée, une veuve, une femme libre ou divorcée mais peut aussi traduire l’amour, la déception, le déshonneur, le deuil…

Manitra, coiffeuses au Salon Amazones La City, a revisité cette coiffure « antemoro » pour la rendre plus glamour. Le chignon bas se pare d’un brun marron aux reflets cuivrés. Pour apporter une note de changement dans la coiffure, la coloriste a fait un patinage avec le Masque couleur pigmentant Cacao de Moroccanoil sur une base cuivrée. Pour le coiffage, la Pâte texturisée de Moroccanoil a assuré un fini mat naturel et une longue tenue à la coiffure. Elle permet aussi de sculpter les cheveux (effet baby hair).

Les « antemoros » (Ceux des rivages) sont les descendants des navigateurs et des commerçants arabes venus chercher vivres et marchandises sur la côte Est de Madagascar, dès le VIIème siècle. Les « antemoros » conservent encore des manuscrits du Coran et de grands livres appelés Sorabe qui signifie Sainte Écriture. Cultivé et pacifique, avec un grand sens de la diplomatie, le peuple « antemoro » est surtout connu pour son habileté dans la création du célèbre papier antemoro créé à partir d’écorces de « Havoha » et décoré de fleurs séchées. Habitant la vallée de Matitana, dans la province de Fianarantsoa, les antemoros sont surtout concentrés dans la région de Vohipeno où l’on peut découvrir encore les différents tombeaux de rois ayant régné sur le royaume et dont les descendants continuent encore de régner aujourd’hui.

Cet art typiquement malgache qui consiste à sculpter la chevelure est malheureusement en train de disparaître, et avec lui tout un imaginaire et un univers esthétique que nous ont légués nos ancêtres. C’est pour cela que les salons Amazones ont décidé de faire revivre cette tradition en réinterprétant avec les techniques modernes ces coiffures ancestrales.

Mise en beauté : Amazones La City / Habillée par Tant pour elle

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here