JEUX OLYMPIQUES, LES ORIGINES

0
90

Les Jeux Olympiques représentent une tradition millénaire liant sport et culture, qui se trace en pointillés mais a toujours su renaître. Les célébrations des peuples grecs antiques ont très tôt mis en évidence des valeurs qui constituent encore aujourd’hui le socle de l’esprit olympique. Aujourd’hui encore, une résolution sur la Trêve olympique est adoptée par l’Assemblée générale des nations unies, en amont des Jeux. L’histoire des Jeux, ancienne de plusieurs millénaires, s’en trouve extrêmement fournie.

Les première traces écrites concernant des Jeux officiels remontent à 776 avant J-C, date à partir de laquelle les grecs ont commencé à mesurer le temps en olympiades, soit la durée entre chaque édition des Jeux. Les premiers Jeux Olympiques sont organisés en l’honneur du dieu Zeus tous les 4 ans. 

 Les Jeux Olympiques seront rétablis à l’occasion du premier congrès olympique, organisé du 16 au 23 juin 1894 par le Baron Pierre de Coubertin dans le grand amphithéâtre de la Sorbonne. 2 000 personnes assistent au congrès, et parmi eux figurent notamment 58 délégués français représentant 24 organisations et clubs sportifs, ainsi que 20 délégués de Belgique, Espagne, États-Unis, Grande-Bretagne, Grèce, Irlande, Italie, Russie et Suède représentant 13 fédérations sportives étrangères.

Les femmes enfin invitées

Les premiers Jeux Olympiques de l’ère moderne ont lieu à Athènes, au cœur du pays originel des Jeux Olympiques de l’Antiquité, en avril 1896 avant que Paris n’accueille les deuxièmes en 1900.

Les Jeux Olympiques de 1900 à Paris sont les premiers à voir les femmes participer. La première championne olympique sera la Britannique Charlotte Cooper en tennis, quintuple vainqueur de Wimbledon. 22 femmes sur un total de 997 athlètes concourent dans seulement cinq sports : le tennis, la voile, le croquet, l’équitation et le golf. Seuls le golf et le tennis comportent des épreuves uniquement féminines. Il est inscrit dans la Charte Olympique que « le rôle du CIO est d’encourager et soutenir la promotion des femmes dans le sport ; à tous les niveaux et dans toutes les structures, dans le but de mettre en œuvre le principe d’égalité entre hommes et femmes ». Depuis, la participation féminine aux Jeux Olympiques a fortement augmenté puisque 48,9% de femmes sont attendues à Tokyo en 2020, contre 23% aux Jeux de Los Angeles en 1984 et seulement 13% aux Jeux à Tokyo en 1964. Depuis plus de vingt ans le CIO œuvre, en coopération avec les Fédération Internationales ainsi que les Comités d’Organisation des Jeux Olympiques, pour une augmentation du nombre d’épreuves féminines aux JO. 

Source : https://www.paris2024.org/fr/histoire-jeux-olympiques/

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here