LES BAOBABS CÉLÈBRES DE LA GRANDE ÎLE

0
574
Chercheur et spécialiste des baobabs, Cyrille Cornu nous emmène à la découverte des géants de la Grande Île.

Madagascar abrite sept des neuf espèces de baobabs connues dans le monde. Six sont endémiques de l’île, c’est à dire qu’on ne les rencontre nulle part ailleurs. Le vaste territoire qu’occupent les baobabs s’étend dans l’ouest entre les villes de Diego-Suarez dans l’extrême nord et Fort-Dauphin dans le sud.

Quatrième plus grande île au monde, Madagascar couvre une superficie équivalente à celle de la France et de la Belgique ! Sur 32 000 km de réseau routier, 12 000 sont praticables en saison des pluies et seulement 5 000 sont bitumés. A titre de comparaison, la France compte plus d’un million de kilomètres de routes goudronnées. On comprend aisément qu’une grande partie de l’île ne soit pas accessible en voiture et en particulier les sites où vivent les baobabs.  A proximité des routes ou pistes principales, certains baobabs sont devenus célèbres y compris à l’étranger notamment grâce au tourisme.

Située à une vingtaine de kilomètres au nord de Morondava, l’allée des baobabs est le site le plus connu de l’île. L’alignement de baobabs de l’espèce grandidieri le long de la piste qui mène à Belo sur Tsiribina est spectaculaire. Ce monument biologique malgré son apparente immuabilité pourrait se dégrader dans les années à venir car les géants vivent hors forêt dans un environnement fortement perturbé par l’homme.

Quelques kilomètres au nord pousse une autre célébrité, le baobab amoureux. Composé de deux troncs entrelacés depuis la base, ce baobab de l’espèce rubrostipa porterait chance aux couples qui se promènent à son pied.

Au sud de Tuléar dans le Parc National de Tsimanampetsotse vit un baobab de la même espèce, le baobab “grand-mère”, appelé ainsi à cause d’innombrables bourrelets présents le long de son écorce. Une étude scientifique a récemment montré qu’il est âgé de 1 600 ans. Il pourrait être le plus vieux baobab de l’île !

On a longtemps pensé que le plus gros baobab de Madagascar vivait dans le sud dans la région d’Ampanihy. Le record est en fait détenu par un colosse de l’espèce grandidieri localisé à proximité du village d’Andombiry au nord-est de Morombe. Ce géant que nous avons mesuré l’année dernière atteint l’honorable circonférence de 27,30 mètres contre 23 pour celui d’Ampanihy.

Dans la région d’Andavadoaka vivent des baobabs trapus de petite taille. Ils poussent au coeur de forêts épineuses riches en euphorbes et didieracées. Ils appartiennent à l’espèce grandidieri. Leur forme particulière leur vaut le surnom de baobabs bouteilles. On trouve d’autres baobabs bouteilles dans la localité de Mangily au nord de Tuléar. Ceux-ci appartiennent à l’espèce rubrostipa. Le plus connu se trouve dans une petite réserve dénommée Reniala. Sa forme très particulière évoque celle d’une théière.

Le nord de Madagascar abrite également quelques célébrités notamment la ville de Majunga où vivent de puissants représentants de l’espèce digitata. Le plus connu mesure 22 mètres de circonférence. Il est dessiné sur le blason de la ville et fait partie de ses principales attractions touristiques.

Dans la région de Diego-Suarez, deux baobabs se distinguent des autres. L’un en forme de T pousse au bord de la route qui mène à la ville balnéaire de Ramena, l’autre, le plus gros baobab de la région Diana, appartient à l’espèce madagascariensis et vit à l’entrée de la baie des Sakalava.

Texte et photographies

Cyrille Cornu

Biogéographe, naturaliste

Chercheur au Cirad

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here