UN ARTISTE, PABLO HERAS-CASADO, UNE VILLE, GRENADE

0
112

JEUDI 24 SEPTEMBRE À 18H30 SUR MEZZO

Le maestro espagnol Pablo Heras-Casado se distingue tant par ses interprétations historiquement informées que par son attachement à la musique du XXe siècle et à sa ville Grenade.

L’éclectisme n’est pas la moindre des qualités du chef d’orchestre espagnol Pablo Heras-Casado (né en 1977), qui aborde la musique baroque, la musique de chambre, l’opéra, le répertoire romantique ou contemporain avec un égal bonheur. Amené à conduire de prestigieuses formations comme le East-West Divan Orchestra de Daniel Barenboim, les orchestres des opéras de Berlin et de Paris, la Staatskapelle de Dresde, la Tonhalle de Zurich ou le Los Angeles Philharmonic Orchestra, il est nommé en 2011 directeur principal de l’Orchestre de St. Luke’s à New York. La même année, il reçoit un Diapason d’or pour le DVD Mahagony (Kurt Weill et Bertolt Brecht). Son oeuvre enregistrée comprend les Symphonies n°3 & 4 de Schubert, la Symphonie n°2 de Mendelssohn, le récital Verdi de Placido Domingo. En 2014, El Maestro Farinelli dévoile une facette méconnue du castrat italien, celle de compositeur. C’est à Grenade, en Espagne, que naît Pablo Heras-Casado le 21 novembre 1977, d’un père policier à la retraite et d’une mère au foyer. Entré dans la chorale de l’église locale à l’age de sept ans puis commençant à jouer du piano, il étudie ensuite l’histoire de l’art à l’Université de Grenade avant de s’orienter vers la direction d’orchestre à l’Université d’Alcalà de Henares, avec pour professeurs Harry Christophers et Christopher Hogwood.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here