samedi 6 mars
Home Rubrique Environnement MIEUX CONNAITRE LES LÉMURIENS : L’HAPALEMUR OCCIDENTAL

MIEUX CONNAITRE LES LÉMURIENS

L’HAPALEMUR OCCIDENTAL

Hapalemur Occidentalis (Rumpler, 1975) Hapalemur occidental (fr) Western gray bamboo Lemur (ang) Bokombolo, Kitronitrony (malg)

Le genre Hapalemur regroupe les lémuriens diurnes de petite taille. A taille adulte, l’Hapalemur Occidentalis pèse entre 700 à 800 grammes. L’espèce est caractérisée par une longue queue et des membres postérieurs bien adaptés au saut.

Son museau est relativement court, moins allongé que celui des autres lémuriens, ce qui lui donne une face d’apparence arrondie.

Les Hapalemurs occidentalis évoluent en petit groupe de deux à quatre individus dont, souvent, un couple mâle et femelle, un petit et un Hapalemur juvénile.

Ils vivent dans des forêts d’arbres à feuilles caduques aussi bien que dans des forêts humides, dans lesquelles on trouve des bambous. Son aliment de base est la jeune pousse du bambou d’où l’appellation en Malgache : Bokombolo : «Boko» veut dire lémurien et «bolo» signifie bambou.

Dans le groupe, en observe une forte cohésion entre les individus. L’une des vocalisations des Hapalemurs nous rappelle le grincement d’une vieille porte. Le cri «Oueeeck» est prononcée par tous les membres pendant les périodes d’activités intenses et notamment le toilettage.

On trouve les Hapalemur Occidentalis principalement dans le nord et l’ouest de Madagascar (Ankarana et Analamerana au nord, Sambirano et Ampasindava au Nord Ouest ainsi que le long des rivières Mahavany et Tsiribihina).

Pour la reproduction, comme tous les lémuriens, l’Hapalemur occidentalis est une espèce  monooestrale (une seule période d’accouplement par an). La femelle donne naissance à un petit, entre octobre et janvier, après une gestation de 134 à 140 jours.

A la naissance, le petit est transporté par la mère dans sa gueule lorsque le groupe se déplace à la recherche de nourriture. Comme tous les primates, le petit se nourrit du lait maternel  pendant 135 jours.  Ensuite, le petit Hapalemur occidentalis est complètement sevré et se nourrit comme les adultes.

A part la prédation naturelle comme le fosa ou le boa, la chasse, la capture ainsi que  la destruction de son habitat naturel rendent cette espèce particulièrement menacée et très vulnérable.

RAKOTOMALALA Herisoa Luc Alphonse

Guide naturaliste et éco pédagogue au Lemurs’Park

Crédit photos © : F G Grandin – François Shmitt – Lemur’s Park – Marc-Gansuana – ThD-TanaPlanète

“ Route Nationale n°1, PK 22, Katsaoka Imerintsiatosika – Route d’Ampefy ”

TÉLÉPHONE : 00 261 33 11 252 59
Email : lemurspark@moov.mg – lemurspark@gmail.com
Site web
 :www.lemurspark.com