KESSEL, UN LION SUR HISTOIRE TV

0
92

KESSEL, UN LION SUR HISTOIRE TV

VENDREDI 11 SEPTEMBRE A 21H40

  • Lettres de Marie Brunet-Debaines
  • Durée : 55mn
  • Pays de production : France

Grand reporter, écrivain, résistant, aventurier, voyageur, Joseph Kessel a survécu à la Première Guerre mondiale, au cours de laquelle il fut brancardier puis observateur à bord des aéroplanes de l’aviation balbutiante. «L’Equipage», son premier roman, est édité par Gaston Gallimard en 1923. Grand reporter, il couvre la montée du nazisme et s’engage dans la Résistance, qui lui inspire le célèbre «Chant des partisans», coécrit avec Maurice Druon, et son roman «L’Armée des ombres», avant de suivre tous les grands procès d’après-guerre, dont celui de Nuremberg. A 60 ans, il écrira l’un des plus grands best-sellers du XXe siècle, «Le Lion». Entre séquences d’animation en noir et blanc, archives et passages lus de ses oeuvres, une exploration fascinante des mille et une vies d’un homme éternellement émerveillé par ses semblables.

Une exploration envoûtante des mille et une vies de l’écrivain aventurier Jospeh Kessel, témoin de deux guerres mondiales et fasciné par le genre humain.

JOSEPH KESSEL ENTRE À « LA PLÉIADE »

Le journaliste-romancier, témoin engagé de la marche du monde, baroudeur et membre de l’Académie française, rejoint la prestigieuse collection de Gallimard.

Ce n’est pas un écrivain mais une légende qui entre jeudi dans la Pléiade. Joseph “Jef” Kessel, le journaliste-romancier, témoin engagé de la marche du monde, baroudeur et membre de l’Académie française, rejoint, à quelques mois d’intervalle, son ami Romain Gary au Panthéon de la littérature.

Des quelque 80 romans et récits écrits par Joseph Kessel, la prestigieuse collection de Gallimard en a retenu une petite vingtaine, présentée dans deux volumes, où “se décline l’essence même du roman chez Kessel: l’aventure”, souligne Serge Linkès qui a dirigé cette édition.

En lisant les textes de Kessel, mort il y a bientôt 41 ans, on demeure frappé par leur étonnante modernité. Ses livres lus, les personnages qui les hantent demeurent vivants dans notre mémoire. De Belle de jour à L’Armée des ombres, de Marchés d’esclaves à La Passante du Sans-Souci en passant par Mary de Cork, Kessel a dessiné la fresque d’un siècle formidable et violent.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here