LE MONDE DU JAZZ EST EN DEUIL

0
302

Elle est partie retrouver les anges qui aiment le Jazz, Anna Razafimbahiny nous a quitté et le monde de la musique et des arts pleure son absence.

Mais qui mieux que Désiré Razafindrazaka, Président du Festival Madajazzcar, peut nous parler d’elle ? Nous lui laissons la parole.

Désiré Razafindrazaka

«Une terrible nouvelle qui endeuille le jazz de Madagascar et d’ailleurs, puisque que nous apprenons le décès aujourd’hui 4 septembre 2020 de la chanteuse de jazz ANNA RAZAFIMBAHINY.

Née en 1957 à Paris, Anna Maria Norosoa Razafimbahiny appartenait à une famille de musiciens sur 5 générations. Elle était la fille du diplomate Jules Razafimbahiny, ambassadeur de Madagascar dans différents pays (Cameroun, Etats-Unis, Angleterre, Belgique, …) et qui était également pianiste, contrebassiste et compositeur. Son oncle était le célèbre compositeur RR Majunga (Raymond Alphonse Razafimbahiny) a qui l’on doit de nombreuses chansons populaires dans le style bà gasy et kalon’ny fahiny notamment.

Mais pour Anna Razafimbahiny, c’est sur la musique jazz qu’elle jettera essentiellement son dévolu pour en faire un véritable sacerdoce. Fan de Billy Holliday ou encore de Carmen Mac Rae, que sa voix blues, grave et remplie de chaleur n’est pas sans évoquer, elle était animée par une vrai passion pour le jazz. Elle en sera une farouche défenseuse, tout en restant une passionnée des autres musiques telles que celle de Jimi Hendrix ou de Stevie Wonder.

Grâce aux activités professionnelles de son père diplomate, elle parcourt le monde durant son enfance et sa jeunesse et gardera en elle le goût du voyage et des rencontres humaines. A 25 ans , alors qu’elle terminait ses études à Bruxelles, elle part pour New York et y entame une carrière musicale et découvre le gotha du jazz new yorkais dont le pianiste Kenny Baron avec lequel elle se liera d’amitié. Après les Etats-Unis, s’en suivront d’autres longs séjours dans différents pays : Angleterre, Belgique, France, Canada, Antigua (Caraïbes), En Europe, elle se fait remarquer au sein du big-band “Original Eushtown Rumours” et tournera en Belgique, en Allemagne puis en Hollande. Elle se produira également en France notamment avec le quartet du pianiste Bibi Louison.

En 2001, elle décide avec sa fille de revenir à Madagascar et de s’y installer.

Animée par sa forte détermination de contribuer au développement du jazz de la Grande Ile, elle devient ensuite la directrice de la Radio Lazan’Iarivo (RLI), du temps où la station n’émettait exclusivement que du jazz. Différentes innovations furent ainsi instaurées par Anna Razafimbahiny et son équipe : Le fameux « Jazz Train » qui sillonnait les campagnes de l’Imerina avec différents jazz bands dans les wagons, les « Portes Ouvertes du Jazz » rassemblant musiciens et aficionados du jazz au Centre culturel français d’Antananarivo, l’émission télévisée mensuelle Jazzine sur la TV Plus , le concours découvertes du jazz RLI qui a révélé des jeunes prodiges tels que Joël Rabesolo et Tabiha Mahatozo qui en ont été successivement les lauréats, la mise en place d’un partenariat entre le festival Madajazzcar et la RLI en tant que radio officielle ; une belle aventure à la tête de la RLI qu’elle voulait être « plus qu’une Radio », selon son slogan, et qui durera de 2003 à 2006.

Nombreux sont les musiciens malagasy qui ont joué avec elle : Samy Andriamanoro, Hajazz, Haja et Andry Ravaloson, Solo Andrianasolo, les groupes « Tana Jazz Band », « “Why not ? Seta Ramaroson, Solofo Bota, Andry Michael Randriantseva, Josia Rakotondravohitra, Ndriana Kely, Hasina Rakotoarimalala, Sanda Ranaivosoa, Richard Razafindrakoto, Radanz, Elysée et bien d’autres.

En 2015, elle est promue Officier des Arts, des Lettres et de la Culture pour sa contribution au développement de la musique à Madagascar.

Diplômée en langue et littérature anglaises, Anna Razafimbahiny exerçait, outre ses activités jazzistiques, le métier de Traductrice interprète, et travaillait pour différentes ambassades (USA, Afrique du Sud, …), organisations internationales (Banque Mondiale, FMI, COMESA, …) et compagnies internationales.

Anna Razafimbahiny était bouddhiste. Son corps partira de sa résidence à Dordosy avant la crémation qui aura lieu au Fasan’ny Karana le samedi 5 septembre à 13h.

Le Comité d’organisation du Festival Madajazzcar présente ses sincères condoléances à toute sa famille et ses proches et tout particulièrement à sa fille Uwase.»

Désiré Razafindrazaka

Photo © Lanto Rasoa

Very olo-manga, feo iray ary mahatsiaro kamboty indray ny Jazz malagasy. Manoloana ny fahalasan’i Anna Razafimbahiny dia miondrika am-panajana sy maneho fiaraha-miory aminy ankohonany sy ny fianakaviana rehetra ary ny mpiangaly sy mpankafia Jazz sy izahay ao amin’ny komity mpikarakara ny festival Madajazzcar !

Rest in peace dear Anna, and thanks for all the beautiful music ! A great loss that carried high Malagasy jazz, our condolences to her loved ones, may the earth be light upon you. You will be missed !

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here