OCTOBRE ROSE, C’EST QUOI ?

0
64

Il y a tout juste dix ans, Céline Lis-Raoux et son amie Céline Dupré lançaient le tout premier numéro de Rose, un magazine féminin à destination des femmes atteintes d’un cancer. Une aventure un peu folle à l’époque où la maladie était encore taboue. Vingt et un numéro plus tard, l’image des personnes en traitement n’a plus rien à voir. Désormais, les langues se délient et les crânes rasés s’exposent fièrement sur les réseaux sociaux comme sur la Une au joli papier glacé du journal. Retour sur une aventure éditoriale et humaine pas comme les autres à l’occasion d’Octobre rose, le mois de sensibilisation au dépistage du cancer du sein.

Changer le regard sur la maladie

« On a sorti le cancer de son image honteuse et mortifère », se réjouit Céline Lis-Raoux, directrice de la rédaction de Rose magazine. Et de fait, selon un sondage commandé par l’association Rose Up qu’elle a créé concomitamment, 67 % des Français interrogés considèrent que la maladie est aujourd’hui moins taboue qu’il y a dix ans.

« C’est intéressant, parce que quand j’ai créé l’association et le magazine en 2011, c’était quasiment mission impossible d’avoir des gens qui acceptaient de témoigner à visage découvert. Les personnes désiraient rester anonymes. Elles avaient peur de dire qu’elles avaient un cancer. Ça a beaucoup changé et je pense qu’on y est pour quelque chose », sourit la fondatrice.

Aujourd’hui la rédaction reçoit des e-mails tous les jours de jeunes femmes qui veulent faire la couverture du magazine et parler de leur maladie. « Cela va aussi avec une évolution de société plus globale où les réseaux sociaux ont métamorphosé le rapport à l’image des nouvelles générations », concède Céline Lis-Raoux. « Mais il est clair que les personnes qui ont commencé leur traitement avec Rose sous le bras ne mesuraient pas le côté révolutionnaire que ça avait il y a dix ans. Ça les a sans doute aidées à partager leur image et leur parcours de façon plus libre. »

Il faut le rappeler, présenter des femmes souriantes et malades en couverture d’un magazine gratuit distribué dans les hôpitaux n’a pas toujours été vu d’un bon œil. Accusées de « glamouriser » le cancer, Céline Lis-Raoux et Céline Dupré ont dû batailler ferme pour garder le cap.

Via https://positivr.fr/octobrerose-depuis-10-ans-elle-leve-les-tabous-sur-le-cancer-avec-rose-magazine/?mc_cid=ea720d99d2&mc_eid=6800e0016f

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here