« TOSEKE KERE » POUR LE SUD DE MADAGASCAR

0
73

En 2020, la sécheresse dans le sud a frappé de plein fouet la commune d’Ifotaka.

Soanatoetse, 35 ans et mère de 10 enfants, habite à Fenoaivo, dans la commune d’Ifotaka, district Amboasary Sud. La famille bénéficie du transfert monétaire Fiavota depuis 2016 grâce aux contributions de l’UNICEF. Selon Soanatoetse, le Fiavota ou « rescousse » en langue locale a permis à sa famille d’améliorer le niveau de vie de la famille et surtout de scolariser ses enfants. Le manque de précipitation pluvieuse a rendu impossible la culture avec comme conséquence l’inexistence de récolte, la diminution significative du revenu, et l’augmentation des dépenses liées à la nourriture. La famille de Soanatoetse n’a pas pu échapper à cette tragique situation.

Pour Soanatoetse, l’appui financier de Fiavota leur a permis de se tenir debout grâce aux épargnes et investissements qu’ils ont pu réaliser dans le passé. Depuis que Soanatoetse a pris connaissance que le montant de l’allocation pour sa famille a augmenté de 80,000 Ar (22 $US) par mois, dans le cadre du mécanisme de Protection Sociale Réactive aux Chocs (PSRC) ou « TOSEKE KERE » dans le dialecte local (qui signifie « Lutte contre la famine »), elle a repris son souffle et a retroussé ses manches. 

Cette expansion du programme régulier de transfert monétaire Fiavota en Programme de Protection Sociale Réactive aux Chocs, appuyant 4,000 ménages bénéficiaires, a été rendue possible grâce au généreux soutien du Foreign, Commonwealth & Development Office du Royaume-Uni à l’UNICEF Madagascar.

  • Source : UNICEF Madagascar
  • Faites un don au https://help.unicef.org/

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here