ZOOM SUR LES SITES RAMSAR DE MADAGASCAR

0
38

La Convention Ramsar est un traité intergouvernemental établi en 1971 en Iran pour la conservation et l’utilisation durable des zones humides.

Les zones humides sont des environnements critiques et extrêmement sensibles. Elles fournissent un habitat d’eau douce pour plusieurs espèces tout en offrant des services écologiques importants pour les populations. Elles sont sources d’eau, de nourriture, préviennent les crues et contribuent à purifier l’environnement. Madagascar a adhéré à la Convention Ramsar en 1998.

Les 21 zones humides de Madagascar inscrites à la convention Ramsar

Le Lac Tsimanampetsotse, Les zones humides de l’Onilahy, L’archipel des îles Barren, Les mangroves de Tsiribihina, Le lac de Sofia, Les zones humides d’Ambondrombe, La Barrière de Corail de Nosy Ve Androka, Le site Bioculturel d’Antrema, Le complexe des zones humides de Bemanevika, Les zones humides de Sahamalaza, Les zones humides de Sahamalaza, Les zones humides d’Ankarafantsika, Les mangroves de la baie d’Ambaro, le lac Bedo, les marais de Torotorofotsy et leurs bassins versants, le Parc de Tsarasaotra à Antananarivo, le lac Kinkony, la rivière de Nosivolo et ses affluents, le complexe de quatre lacs à Manambolomaty, la zone humide de Mandrozo.

Au fur et à mesure que les eaux douces et les espèces qui y habitent disparaissent, il y a  dysfonctionnement des écosystèmes d’eau douce dans le monde. Nous savons que les eaux douces sont source d’eau potable, et  irriguent nos champs agricoles. Les écosystèmes d’eau douce sains sont également essentiels à la lutte contre le changement climatique grâce aux fonctions de stockage de carbone. 

Source : https://www.wwf.mg/nouvelles/dernieres_nouvelles/?uNewsID=2080966

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here