UNE MENACE POUR L’ENVIRONNEMENT ?

0
43

Vers une artificialisation de notre monde : quand la masse des objets fabriqués par l’espèce humaine dépasse la biomasse vivante

Dans une étude publiée par la revue Nature début décembre, des scientifiques de l’Institut Weizmann des Sciences montrent que la masse des objets artificiels fabriqués par l’être humain dépasse l’ensemble de la biomasse vivante.  Ainsi, la masse cumulée des objets, des bâtiments et des routes dépasse les 1,1 Téra tonnes, soit plus de 1 100 milliards de tonnes. Par exemple, la masse du plastique produit depuis son invention (9 milliards de tonnes) surpasse celle de l’ensemble des animaux marins et terrestres (2 milliards de tonnes) vivants actuellement.

L’anthropocène désigne une nouvelle ère dans laquelle l’être humain dispose de la capacité de perturber les équilibres et les cycles naturels dont celui du carbone et des gaz à effet de serre.

Il faut savoir que les végétaux composent 90 % de la biomasse de la Terre et que, au final, l’espèce humaine représente à peine 0,01 % de la biomasse. Or aujourd’hui, les êtres humains ont acquis la capacité de produire plus de matériaux que la nature elle-même, en grande partie au détriment de cette dernière, soit en l’exploitant soit en la transformant voire en la détruisant.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here