BIENVENUE DANS LE « LAND ART » DE POCHE

0
568

Sylvain Trabut, artiste originaire du Gers en France, est le papa de centaines de personnages miniatures issus de la nature, tous aussi étonnants les uns que les autres, et qui donnent l’impression d’exister vraiment. Il définit son art comme du « Land Art de poche ». Bienvenue dans son monde.

De ses balades dans la nature, Sylvain Trabut ne revient jamais les mains vides mais toujours les poches pleines de matière première. Il collecte des branches, des tiges, des feuilles, des graines etc… qui seront in fine des bras, des jambes, des yeux… Sylvain aime dire qu’il collecte des « bouts de nature ». Cet attrait pour la nature lui vient de ses parents. Il confie que petit déjà, il « créait des girafes avec des marrons et des allumettes ». Plus tard, il sera formé au dessin et à l’illustration de bande-dessinée mais la connection avec la nature ne l’a jamais quitté toutes ces années.

Un travail de précision

Une œuvre nécessitera un minimum de trois heures de « travail » que Sylvain qualifierait probablement plus de plaisir que de travail. Mais généralement donner vie à ces petits êtres de la nature requiert plutôt une dizaine d’heures. Mais Sylvain ne les compte pas. Il est passionné et fasciné par le détail et la miniature.

Du Land Art de poche 

Les créations de Land Art telles qu’on a l’habitude de les voir, comme par exemple les œuvres du célèbre artiste britanique Andy Goldworthy, sont d’ordinaire plutôt imposantes et sont éphémères. La nature finit par reprendre ses droits et faire disparaître les sculptures temporaires. Les créations de Sylvain ne restent pas dans la nature. L’artiste les immortalise en photographie, dans leur milieu naturel, puis les conserve.

Mais comme tout est impermanence dans la nature, ces créations nées de matériaux « vivants » peuvent évoluer et se transformer. Sylvain confie que « des pommes de pin stockées au chaud avaient perdu leurs écailles et cela avait changé la physionomie du personnage ».

D’autres projets à venir

Ses premières créatures de la nature ont vu le jour en 2010. Mais c’est réellement début 2019, suite à un voyage au Costa Rica, baigné dans la jungle et au contact total de la nature, que Sylvain a décidé de se lancer. 

Et s’il venait à Madagascar ? Quelle inspiration pourrait-il trouver avec la végétation locale ? Quelle créature pourrait-il créer avec le fruit d’un baobab, une gousse de tamarin ou des coques de litchi ?

Et pourquoi ne pas essayer vous-même ? Il ne faut qu’un peu de colle, beaucoup de patience et un peu de talent.

Envoyez-nous, vos créations, nous publierons les plus originales.

Pour découvrir les œuvres de Sylvain Trabut :

http://www.crounchann.com/

instagram.com/crounchann/

twitter.com/crounchann

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here